AccueilActualité33 % des voitures seront chinoises d'ici à 2030, mais les Chinois...

33 % des voitures seront chinoises d’ici à 2030, mais les Chinois s’efforcent de ralentir leur progression

D'ici 2030, les constructeurs chinois pourraient capturer 33 % du marché mondial de l'automobile, défiant ainsi les géants traditionnels. Leur avance dans les véhicules électriques et leurs stratégies d'expansion mondiale préoccupent sérieusement leurs concurrents occidentaux.

Historiquement peu présentes sur le marché mondial, les entreprises automobiles chinoises émergent fortement dans le secteur des véhicules électriques. Ce phénomène a attiré l’attention du monde entier, en particulier après les droits de douane annoncés par le président Joe Biden en mai, qui ont souligné l’ascension fulgurante de la Chine dans ce secteur. Et après la menace européenne d ‘augmenter également les droits de douane.

Lire aussi :

Les voitures électriques chinoises, abordables et de haute technologie, constituent une menace sérieuse pour les géants établis tels que Ford, General Motors, Volkswagen et même Tesla. Selon un récent rapport du cabinet de conseil AlixPartners, les constructeurs chinois devraient s’emparer de 33 % du marché mondial de l’automobile d’ici à 2030, contre 21 % aujourd’hui. Cela signifie qu’une voiture sur trois vendue en 2030 sera d’une marque chinoise, contre une sur cinq aujourd’hui.

33 % des voitures seront chinoises d'ici à 2030, mais les Chinois s'efforcent de ralentir leur progression

Alerte pour les constructeurs automobiles traditionnels

Cette croissance est alarmante pour les constructeurs automobiles traditionnels, qui voient leur part de marché menacée. Selon AlixPartners, ces constructeurs doivent s’adapter rapidement sous peine d’être dépassés. Andrew Bergbaum, coresponsable mondial de la pratique automobile et industrielle d’AlixPartners, souligne que le secteur est transformé par la maturation rapide des constructeurs chinois, qui fonctionnent selon des principes et des méthodes différents et qui ont la mainmise sur les batteries.

Sur le même sujet  Parking entièrement automatisé et sans conducteur à l’aéroport de Stuttgart

Une grande partie de cette croissance viendra du marché chinois, où les marques locales ont supplanté les concurrents européens et américains. Toutefois, les constructeurs automobiles chinois envisagent également une expansion mondiale significative. AlixPartners prévoit que la part des ventes de véhicules chinois en dehors de la Chine passera de 3 % aujourd’hui à 13 % d’ici à 2030. Ces dernières années, la Chine a dépassé l’Allemagne et le Japon en tant que premier exportateur mondial de véhicules.

Adieu au ravitaillement : l’Alfa Romeo Junior Veloce et son moteur révolutionnaire sans combustion

Qu’est-ce que les constructeurs chinois font différemment pour obtenir cet avantage ? Tout d’abord, la Chine a investi massivement dans son industrie des véhicules électriques et dans l’infrastructure qui la soutient, de la fabrication des batteries à l’extraction du lithium. Ces investissements ont permis aux fabricants chinois de progresser à la fois en termes de coûts et de technologie, devançant ainsi la concurrence.

En revanche, aux États-Unis et en Europe, les prix des véhicules électriques restent élevés en raison de l’absence d’économies d’échelle. Les fabricants chinois, quant à eux, bénéficient d’un avantage de 35 % en termes de coûts, grâce à des coûts de main-d’œuvre inférieurs et à une intégration verticale intensive dans des domaines tels que les batteries. En outre, les généreuses subventions du gouvernement chinois, qui s’élèvent à près d’un quart de billion de dollars entre 2009 et 2023, ont joué un rôle crucial dans ce succès.

Des modèles tels que la BYD Seagull, qui se vend à environ 10 000 dollars en Chine, illustrent cet avantage en termes de coûts, en offrant une qualité de construction étonnante à bas prix. Ce modèle sera d’ailleurs vendu en Espagne en 2025. Cette capacité de production à faible coût permet aux fabricants chinois d’absorber les droits d’importation sur des marchés tels que l’Europe.

Sur le même sujet  AnTuTu vous permettra désormais de comparer les performances de votre... véhicule électrique

Les marques chinoises mettent également l’accent sur la technologie et le design intérieur. Des modèles tels que le Zeekr X, qui comprend un écran tactile coulissant, des portes automatiques et une console centrale réfrigérée, sont disponibles pour environ 30 000 dollars en Chine, offrant des fonctionnalités avancées à des prix compétitifs.

En outre, les constructeurs chinois renouvellent leurs produits à une vitesse impressionnante, développant de nouveaux modèles en 20 mois environ, contre 40 mois pour les constructeurs traditionnels. Certaines marques chinoises qui ne produisent que des véhicules électriques renouvellent leurs modèles tous les 1,6 ans en moyenne, alors qu’aux États-Unis, les modèles sont mis à jour tous les trois ans et entièrement redessinés tous les six ans.

Les constructeurs chinois diffusent également des mises à jour logicielles en direct (OTA) beaucoup plus fréquemment que leurs rivaux mondiaux, ajoutant continuellement de nouvelles fonctionnalités et améliorations. Si les constructeurs automobiles traditionnels tentent de faire de leurs véhicules des smartphones sur roues, les progrès sont lents.

Les aides à la conduite obligatoires à partir du 6 juillet : deux peuvent être gênantes

Si les marques chinoises sont déjà très présentes en Europe et en Amérique du Sud, leur impact est limité aux États-Unis. AlixPartners estime que la part de la Chine sur le marché américain passera de 1 % aujourd’hui à 3 % d’ici à 2030, en partie à cause des droits de douane élevés destinés à protéger les fabricants américains.

La grande question est de savoir si les droits de douane et les tensions géopolitiques empêcheront les acheteurs américains et européens d’accéder aux véhicules électriques chinois, plus sophistiqués et plus abordables, ou si la concurrence obligera l’industrie automobile mondiale à améliorer son offre pour atteindre le niveau d’innovation et de coût de la Chine.

Marc
Marc
Passionné d'automobile, je mets ma plume au service de l'exploration et de la compréhension des dernières innovations du secteur. Mon engagement est de fournir une analyse précise et éclairée, valorisant la technologie, le design et la performance. Grâce à mon expertise, je cherche à guider les lecteurs dans leurs choix et à partager les histoires fascinantes derrière chaque modèle. Mon objectif ? Éclairer, informer et inspirer chaque amateur d'automobile à travers mes écrits.

Top Infos

Coups de cœur