AccueilActualitéElon Musk abandonne les véhicules électriques Tesla pour un carburant futuriste

Elon Musk abandonne les véhicules électriques Tesla pour un carburant futuriste

Elon Musk choque le marché automobile en annonçant la fin des véhicules électriques Tesla. La nouvelle Tesla Model H utilisera un carburant futuriste, marquant un changement radical dans la stratégie de l'entreprise.

Elon Musk ne fabriquera plus de véhicules électriques Tesla : Le modèle H utilisera un carburant futuriste jamais vu

Le magnat excentrique Elon Musk a une tendance inhabituelle à lancer des titres qui laissent le monde dans l’expectative et l’interrogent sur ses prochaines actions. L’un d’entre eux consistait à qualifier l’hydrogène de “stupidité”, mais le nouveau titre est encore plus choquant : fini les véhicules électriques Tesla, il veut maintenant miser sur un carburant inédit pour sa Tesla Model H. Cela vous rappelle quelque chose ? C’est la même chose qui a fait l’objet de rumeurs pendant des mois et même d’une fake news que nous avons démontée à l’époque.

Adieu aux véhicules électriques Tesla : Elon Musk a décidé de passer à un carburant plus futuriste.

Dans une révélation qui a bouleversé le marché de l’automobile, l’homme le plus riche du monde et patron de Tesla, Elon Musk, aurait pu révéler que le constructeur de voitures électriques allait passer à des automobiles fonctionnant à l’hydrogène dans les quatre prochaines années. La première voiture à intégrer cette nouvelle source de carburant serait un véhicule tout nouveau dans la gamme Tesla, connu sous le nom de Model H.

Cette volte-face constitue un changement radical dans l’approche de Musk, traditionnellement antagoniste, et intervient après qu’il a vivement critiqué la technologie des piles à combustible à hydrogène, qu’il considérait comme le pire moyen de stocker de l’énergie. Toutefois, les difficultés rencontrées pour produire à grande échelle la batterie de 4 680 kWh, la concurrence d’un constructeur automobile chinois, BYD, et d’autres problèmes semblent avoir mis la pression sur Musk.

Sur le même sujet  Le moteur hybride diesel renonce à l'électricité pour réduire les émissions et la remplace par de l'hydrogène

Nouveau partenariat : Texas Instruments et Delta Electronics visent à améliorer la recharge des véhicules électriques

La première Tesla à hydrogène devrait voir le jour sous la forme de la Tesla Model H en 2026, sur la base des récents développements en matière de construction automobile. Cette étape stratégique constituerait un changement radical dans le développement de nouvelles technologies dans le domaine de la production de véhicules et indique la volonté de Tesla d’entrer pleinement dans le marché de masse.

Elon Musk abandonne les véhicules électriques Tesla pour un carburant futuriste

Tesla Model H en 2026 : c’était une blague au départ, mais le magnat l’a prise au sérieux

La prochaine Model H serait dotée d’un groupe motopropulseur différent, monté en position centrale, de six moteurs électriques, d’un diffuseur au sol de l’avant à l’arrière, et de bouches d’aération frontales avec volets intégrés dissimulés pour le contrôle du flux d’air. Ces innovations techniques sont censées contribuer à l’obtention de ce type de performances impressionnantes :

  • Accélération de 0 à 60 MPH en seulement 1,2 seconde.
  • Autonomie de 450 kilomètres (280 miles) avec une seule charge.

L’intégration de piles à hydrogène dans la Model H permet à Tesla de s’adapter aux réalités de la fabrication de la batterie de 4 680 kWh. Ainsi, avec l’aide de la recherche sur l’hydrogène, l’entreprise entend surmonter certains des inconvénients des batteries utilisées dans les véhicules électriques, à savoir le long temps de charge et les coûts d’investissement élevés.

La Tesla à hydrogène n’a pas été confirmée, mais Elon Musk pourrait être en train de réfléchir à ce projet “secret”

L’utilisation proposée de piles à combustible à hydrogène dans la Model H est une manière intéressante de traiter les problèmes auxquels Tesla a été confronté lorsqu’il visait à créer une batterie de 4 680 kWh en production de masse. Ainsi, l’annonce de l’utilisation de l’hydrogène vise à surmonter certains des problèmes rencontrés par les véhicules électriques avec leurs batteries, notamment les systèmes de recharge longs et coûteux.

Sur le même sujet  Toyota vend une voiture avec une batterie à hydrogène pour 50 000 dollars

Le changement de discours de Musk constitue un revirement complet et inattendu, surtout pour quelqu’un qui s’est toujours opposé à l’utilisation de la technologie des piles à combustible à hydrogène. On peut penser que ce changement d’attitude découle de la flexibilité du PDG en ce qui concerne l’acceptation de nouvelles stratégies sur le marché automobile de plus en plus concurrentiel.

Le SUV qui a propulsé Hyundai au rang de star en Europe est à la fête, et sa technologie hybride n’est pas étrangère à ce succès.

Comme vous pouvez le constater, l’engagement d’Elon Musk à diversifier ses carburants répond à une intention claire : il a cessé de tout miser sur l’électrique, étant donné les obstacles que ce carburant rencontre dans son développement. Cependant, il faudra encore attendre un bon moment avant de voir une Tesla à hydrogène, même avec la Tesla Model H qui se profile à l’horizon (oui, la lettre vient du carburant qu’elle compte utiliser, comme cela a été confirmé). Quoi qu’il en soit, nous verrons quelles seront leurs prochaines (et inattendues) initiatives.

Alain
Alain
Alain , 57 ans, est un passionné d'automobile basé à Bordeaux. Fort d'une carrière de plus de 30 ans dans le journalisme automobile, Alain est reconnu pour ses analyses pointues et son expertise technique. Collaborateur clé du magazine Passion & Car, il partage sa passion des voitures classiques et modernes, tout en explorant les innovations technologiques du secteur. Amateur de belles mécaniques et de road trips, Alain apporte une perspective unique et authentique aux lecteurs, mêlant savoir-faire et passion pour l'automobile.

Top Infos

Coups de cœur