AccueilActualitéLeapmotor T03 commence sa production en Pologne après l'annonce des tarifs douaniers...

Leapmotor T03 commence sa production en Pologne après l’annonce des tarifs douaniers de l’UE

Une semaine après l'annonce des tarifs douaniers de l'Union européenne sur les importations de véhicules électriques chinois, Leapmotor a lancé la production de son modèle T03 dans l'usine Stellantis de Tychy, en Pologne. Cette décision stratégique intervient en réponse aux nouvelles réglementations et marque une étape importante pour Leapmotor et Stellantis dans leur effort conjoint de conquérir le marché européen.

Lancement de la production du Leapmotor T03

Le 4 juillet, l’Union européenne a annoncé des tarifs douaniers sur les importations de véhicules électriques chinois, une mesure qui a poussé de nombreux constructeurs à revoir leurs stratégies de production et d’exportation. Stellantis, ayant anticipé cette situation, a rapidement réagi en accélérant la production locale des véhicules Leapmotor en Europe.

Le Leapmotor T03, un petit véhicule électrique urbain, a commencé à être assemblé dans l’usine de Tychy en Pologne. Cette usine, qui produit également la Jeep Avenger, a été choisie pour sa capacité à adapter rapidement ses lignes de production aux nouveaux modèles. Les premiers T03 sont sortis de la chaîne de production en juin, avec une production de masse prévue pour septembre.

L’année dernière, Stellantis a acquis une participation de 21 % dans Leapmotor, une entreprise basée à Zhejiang. Ensemble, ils ont formé une coentreprise, Leapmotor International, dans laquelle Stellantis détient une part majoritaire de 51 %. Ce partenariat permet à Stellantis de construire, d’exporter et de vendre les produits Leapmotor en dehors de la Chine, facilitant ainsi leur entrée sur le marché européen.

Le seul SUV hybride de SEAT développe 245 ch, est plus grand qu’un Toyota RAV4 et offre un volume de coffre de 610 litres.

Stratégie de production et d’exportation

Initialement, Carlos Tavares, PDG de Stellantis, avait déclaré qu’il était plus rentable d’importer les véhicules que de les produire localement. Cependant, l’augmentation des tarifs douaniers a conduit à un changement de stratégie. Produire localement permet de contourner les coûts supplémentaires imposés par les tarifs douaniers, rendant les véhicules plus compétitifs sur le marché européen.

Sur le même sujet  Smart est la première marque de voiture à passer à une gamme tout-électrique

Produire le Leapmotor T03 en Pologne coûte entre 400 et 500 euros par voiture, un montant comparable à celui de la production en Chine et bien inférieur aux coûts de production en Italie. Cette efficacité économique renforce l’argument en faveur de la production locale, permettant à Leapmotor de maintenir des prix compétitifs.

L’usine de Tychy est bien équipée pour répondre à la demande croissante de véhicules électriques. En plus du T03, Stellantis et Leapmotor prévoient de lancer la production d’un second modèle l’année prochaine, diversifiant ainsi leur offre sur le marché européen.

Lancement de la production du Leapmotor T03

Perspectives de marché et compétitivité

Les ventes de Leapmotor en Europe commenceront en septembre, avec un réseau de distribution qui devrait atteindre 200 points de vente d’ici la fin de l’année. Cette expansion rapide est cruciale pour établir une présence solide sur le marché et concurrencer d’autres marques établies.

Le Leapmotor T03 entrera en concurrence directe avec des modèles comme le Dacia Spring, qui a été le dixième véhicule électrique le plus vendu en Europe l’année dernière. Le T03, avec son prix compétitif et ses fonctionnalités attractives, a le potentiel de capturer une part significative du marché des petits véhicules électriques urbains.

Des rapports indiquent que Leapmotor prépare également la production locale de composants pour un deuxième modèle, prévu pour entrer en production l’année prochaine. Cette initiative vise à renforcer la chaîne d’approvisionnement locale et à réduire la dépendance vis-à-vis des importations, tout en augmentant l’efficacité de la production.

Le nouveau Suzuki Vitara 2024 : Le best-seller japonais est désormais plus technologique et dispose de quatre roues motrices

Avantages et défis de la production européenne

Produire localement en Europe permet à Leapmotor de réduire les coûts liés aux tarifs douaniers et à la logistique, rendant leurs véhicules plus compétitifs en termes de prix. Cette stratégie est particulièrement importante dans un contexte de réglementation commerciale de plus en plus complexe.

Sur le même sujet  Les investissements dans le secteur automobile britannique ont baissé d'un tiers

En produisant en Europe, Leapmotor peut mieux répondre aux exigences réglementaires locales en matière de sécurité et d’environnement. Cela simplifie le processus d’homologation et permet une mise sur le marché plus rapide des nouveaux modèles.

Cependant, déplacer une partie de la production en Europe présente également des défis. Il est nécessaire de former la main-d’œuvre locale, de s’assurer que les chaînes d’approvisionnement sont robustes et de maintenir des standards de qualité élevés. Ces défis doivent être relevés pour garantir le succès de l’initiative.

Perspectives d’avenir pour Leapmotor et Stellantis

Leapmotor prévoit de lancer au moins six nouveaux modèles d’ici 2027, diversifiant ainsi son offre et s’adressant à une gamme plus large de consommateurs. Cette expansion stratégique est essentielle pour maintenir la croissance et accroître la part de marché.

Le partenariat entre Stellantis et Leapmotor est un exemple de collaboration stratégique visant à renforcer la position de deux entreprises dans un marché concurrentiel. D’autres collaborations et acquisitions pourraient suivre, permettant à Leapmotor de tirer parti des ressources et de l’expertise de partenaires internationaux.

L’entrée de Leapmotor sur le marché européen, facilitée par Stellantis, pourrait avoir un impact significatif sur la dynamique du marché. Avec des véhicules compétitifs en termes de prix et de qualité, Leapmotor pourrait perturber le marché et obliger les autres constructeurs à ajuster leurs stratégies.

La décision de Leapmotor de produire le T03 en Pologne, en réponse aux nouveaux tarifs douaniers de l’UE, est une étape stratégique importante pour l’entreprise et pour Stellantis. En adaptant rapidement leur stratégie de production, ces entreprises montrent leur capacité à naviguer dans un environnement commercial en évolution rapide. Avec une production locale, une réduction des coûts et une expansion prévue du portefeuille de produits, Leapmotor est bien positionné pour réussir sur le marché européen. Le partenariat avec Stellantis et l’investissement dans l’infrastructure locale renforcent cette position, ouvrant la voie à une croissance continue et à une compétitivité accrue dans l’industrie automobile européenne.

Alain
Alain
Alain , 57 ans, est un passionné d'automobile basé à Bordeaux. Fort d'une carrière de plus de 30 ans dans le journalisme automobile, Alain est reconnu pour ses analyses pointues et son expertise technique. Collaborateur clé du magazine Passion & Car, il partage sa passion des voitures classiques et modernes, tout en explorant les innovations technologiques du secteur. Amateur de belles mécaniques et de road trips, Alain apporte une perspective unique et authentique aux lecteurs, mêlant savoir-faire et passion pour l'automobile.

Top Infos

Coups de cœur