Accueil Actualité Le contrôle technique considérablement durci

Le contrôle technique considérablement durci

60
PARTAGER
Crédits photo : habib kaki, Wikimedia Commons

Alors que les nouvelles mesures du contrôle technique vont entrer en vigueur à partir du 20 mai, c’est-a-dire dans une semaine, il est temps de faire le point sur ce qu’elles entraînent. On peut déjà constater que les conditions à remplir seront bien plus exigeantes.

Un contrôle technique bien plus précis

Alors que le contrôle technique a été créé en 1992, sa « précision » a depuis été régulièrement revue à la hausse. C’est encore le cas pour cette nouvelle révision, qui lui permet de s’aligner sur certaines normes européennes. Les véhicules particuliers seront donc soumis à un plus grand nombre de points de contrôle, qui passent de 124 à 136, alors qu’il y aura maintenant 606 anomalies potentielles, contre 411 auparavant. Mais ce qui risque de poser le plus de problèmes est sans aucun doute la résolution de ces dysfonctionnements.

Une réforme qui ne plaît pas à tout le monde       Crédits photo : Thomas Bresson, Wikimedia Commons

Ces derniers sont en effet classés en fonction de leur gravité. Alors que pour le moment moins de la moitié d’entre eux débouchent sur une contre-visite, cette proportion dépassera les 75 % dans sa nouvelle version. De plus, lors de celle-ci, toute la famille de défauts sera maintenant vérifiée. Par exemple, en cas d’anomalie sur un amortisseur, il faudra tous les faire vérifier, de même que les essieux, les roues, les pneus et les suspensions. Le contrôle technique étant plus « précis », il est bien évidemment plus cher…

L’apparition des défauts critiques

Une autre source d’inquiétude pour les automobilistes est l’apparition de la catégorie « défauts critiques ». Comme son nom l’indique, il s’agit des dysfonctionnements potentiellement graves qui peuvent être constatés sur un véhicule. Tout comme les défauts majeurs, ils nécessitent une contre-visite qui doit être effectuée dans les deux mois. Cependant, ils imposent une nouvelle contrainte assez inédite. Tant que le problème ne sera pas résolu, la voiture concernée par une de ces anomalies ne sera pas autorisée à circuler !

Un contrôle technique beaucoup plus contraignant                Source : PxHere