AccueilActualitéPrès de 50 % des propriétaires de voitures électriques regrettent leur achat...

Près de 50 % des propriétaires de voitures électriques regrettent leur achat : en voici les raisons

La majorité de la population ne considère pas les voitures à zéro émission comme des véhicules idéaux pour ses besoins.

En France, les ventes de voitures électriques ne connaissent pas encore l’essor attendu. Selon les données récentes, les ventes de voitures électriques ont atteint 93 330 unités au cours des cinq premiers mois de 2024. En comparaison, les voitures à essence continuent de dominer le marché avec 247 964 unités vendues pendant la même période. Les ventes de voitures diesel, bien qu’en déclin, ont tout de même totalisé 91 836 unités.

Ces chiffres montrent que malgré les efforts pour promouvoir les véhicules électriques, les consommateurs français restent largement fidèles aux motorisations traditionnelles. Plusieurs facteurs contribuent à cette situation, notamment les coûts élevés des véhicules électriques, les préoccupations concernant l’autonomie et l’infrastructure de recharge encore limitée. De plus, l’inflation et l’incertitude économique actuelle peuvent également dissuader les consommateurs d’investir dans des technologies nouvelles et souvent plus coûteuses​ (Automobile Propre)​.

Apple s’attaque à Android Auto avec son futur CarPlay : il sera entièrement sans fil et contrôlera l’ensemble de la voiture.

Cela montre que la majeure partie de la population ne considère pas les voitures électriques comme le véhicule idéal pour répondre à ses besoins. Les raisons pour lesquelles les voitures électriques ne se développent pas dans la plupart des pays développés ont déjà été expliquées à maintes reprises, et les marchés, les pays et les fabricants ne sont pas en mesure d’inverser cette situation pour le moment.

Près de 50 % des propriétaires de voitures électriques regrettent leur achat

La raison pour laquelle de nombreux acheteurs de voitures électriques ont changé d’avis

Les principaux obstacles à l’achat d’une voiture électrique sont liés aux problèmes suivants : coût initial élevé, infrastructure de recharge limitée, autonomie de la batterie et temps de recharge. Mais le plus gros problème est que les enquêtes menées auprès des acheteurs de voitures électriques révèlent qu’une grande majorité d’entre eux regrettent leur achat. La dernière en date a été publiée il y a quelques jours.

Sur le même sujet  La Renault Captur déclinée dans une version S-Edition

Le cabinet de conseil américain McKinsey & Co, l’un des principaux consultants au monde dans ce domaine, vient de publier sa dernière enquête mondiale sur la satisfaction des propriétaires de voitures électriques. Cette information a été reprise par Automotive News. Les résultats ne laissent planer aucun doute. Les propriétaires de ces modèles sont déçus.

Par exemple, aux États-Unis, 46 % des propriétaires de voitures électriques choisiront une voiture à moteur thermique pour leur prochain achat. Au-delà de la nation des étoiles et des rayures, l’étude a impliqué plus de 30 000 participants dans 15 pays, ce qui correspond à plus de 80 % du volume mondial des ventes.

Deux des plus grandes marques de la planète fusionnent pour créer le moteur du futur : ni allemand, ni japonais

Le talon d’Achille

Globalement, environ 29 % des propriétaires de VE prévoient de choisir une voiture à moteur à combustion pour leur prochain achat. En outre, un groupe important – 21 % des personnes interrogées – rejette totalement les VE. Les réponses à ce rejet général sont bien connues. Parmi les conclusions de l’analyse, il en est une qui est très frappante. L’autonomie moyenne d’une voiture électrique demandée par les consommateurs est passée de 435 à 469 kilomètres au cours de l’année écoulée.

Dans l’étude, et comme cela a déjà été mentionné ad nauseam, la principale raison mentionnée pour ce rejet des voitures électriques est l’état de l’infrastructure de recharge publique, ou son absence. En outre, les coûts d’entretien élevés et le besoin d’un véhicule plus adapté aux longs trajets sont fréquemment cités. Par ailleurs, au niveau mondial, seuls 9 % des répondants sont satisfaits de l’expansion du réseau public de recharge dans leur pays ou région.

Marc
Marc
Passionné d'automobile, je mets ma plume au service de l'exploration et de la compréhension des dernières innovations du secteur. Mon engagement est de fournir une analyse précise et éclairée, valorisant la technologie, le design et la performance. Grâce à mon expertise, je cherche à guider les lecteurs dans leurs choix et à partager les histoires fascinantes derrière chaque modèle. Mon objectif ? Éclairer, informer et inspirer chaque amateur d'automobile à travers mes écrits.

Top Infos

Coups de cœur