AccueilActualitéHydrogène ou batterie électrique : Lequel est le plus respectueux de l'environnement...

Hydrogène ou batterie électrique : Lequel est le plus respectueux de l’environnement ?

Comparaison détaillée des avantages environnementaux et des défis posés par les véhicules à hydrogène et électriques, en se concentrant sur leurs émissions, leur production d'énergie et la gestion des déchets.

Il n’y a pas si longtemps, les hybrides commençaient à peine à circuler sur les routes américaines, et l’idée d’un véhicule entièrement électrique était plus une nouveauté qu’une option viable. Aujourd’hui, on trouve de tout, des plug-ins aux hybrides autonomes, en passant par les VE et les voitures à hydrogène, comme la Toyota Mirai.

Les voitures à hydrogène, ou FCEV (véhicules électriques à pile à combustible), ajoutent une nouvelle dimension au débat sur les VE et leur impact sur l’environnement. Les plus fervents défenseurs de cette technologie suggèrent qu’elle pourrait être la voie à suivre pour l’industrie automobile, en améliorant potentiellement l’autonomie des véhicules et les temps de charge.

Quelle est la différence entre les piles à hydrogène et la combustion d’hydrogène ?
L’hydrogène est peut-être l’un des carburants de l’avenir, mais les façons dont nous l’utiliserons diffèrent grandement.

Ces voitures pourraient également combler les lacunes de la chaîne d’approvisionnement qui risquent d’entraver la prolifération des VE à batterie lithium-ion. Tout cela signifie moins d’énergie utilisée pour la recharge et plus d’options pour l’approvisionnement durable en matériaux. Il s’agit d’un débat parce qu’il est toujours en cours. Étant donné la relative nouveauté du segment des voitures électriques, les études sur l’impact environnemental des VE à l’échelle de la production de masse s’appuient sur des données limitées, et l’hydrogène est un territoire encore largement inexploré. Voici ce que nous savons à ce jour.

Les VE sont-ils meilleurs pour l’environnement ?

Les VE sont-ils meilleurs pour l'environnement ?

Il y a un argument que vous entendrez toujours à propos des VE. Si la source d’énergie n’est pas verte, aidez-vous vraiment l’environnement ? En bref, la réponse est oui.

Sur le même sujet  Grand Prix de Chine : Daniel Ricciardo s’impose

Selon une étude publiée par Science Direct, le passage à un véhicule électrique produit un volume inférieur de gaz à effet de serre (GES) par une marge moyenne de 3,6 % à 32 %. L’étude a également révélé que la recharge automatisée, ou sans fil, est environ 50 % plus efficace que le simple fait de se brancher une fois arrivé à la maison. Si la protection de l’environnement est un argument de vente important pour vous inciter à passer à l’électrique, vous avez les chiffres pour le prouver.

Cependant, une autre étude publiée sur Science Direct a déterminé que les VE qui dépendent de l’énergie chinoise produite par le charbon ou l’eau électrolytique peuvent en fait faire plus de mal que de bien à l’environnement, même si les VE peuvent produire jusqu’à 80 % de GES en moins dans d’autres pays.

Conclusion : si l’objectif est de parvenir à une émissivité nulle, il faut alors procéder à une bonne analyse du cycle de vie (ACV). En d’autres termes, la production, la recharge et le fonctionnement quotidien d’un véhicule électrique doivent être respectueux de l’environnement. Du jour où il sort de l’usine au jour où il est démantelé, mis au rebut ou recyclé, il doit produire peu de gaz à effet de serre. Heureusement, les États-Unis ont pris de l’avance grâce aux sources d’énergie renouvelables qui représentent plus de 20 % du réseau, selon l’EPA.

Compte tenu de ce qui précède, l’utilité des batteries de VE à hydrogène se résume en fin de compte à une bonne ACV. La question est donc de savoir si les matériaux et les composants des VE à hydrogène peuvent être obtenus, produits et utilisés sans nuire à l’environnement.

Sur le même sujet  Tesla Model 3 2024 : Un aperçu complet des prix et spécifications

Les FCEV pourraient-ils être plus respectueux de l’environnement que les BEV ?

Les FCEV pourraient-ils être plus respectueux de l'environnement que les BEV ?

Les FCEV présentent de nombreux avantages. Il n’est pas nécessaire de les recharger, ils offrent une plus grande autonomie et les seules émissions qu’ils produisent sont de l’air chaud et de l’humidité, comme un fer à repasser.

L’un des principaux avantages des FCEV par rapport aux BEV est qu’ils nécessitent moins de matières premières que les batteries des BEV, qui contiennent du cobalt et du lithium. Par conséquent, les FCEV sont également plus sûrs, plus faciles et moins chers à recycler. Les FCEV ont besoin de batteries pour fonctionner, mais ces packs de batteries sont considérablement plus petits. Dans un BEV alimenté au lithium-ion, la batterie est la principale source d’énergie. Dans un FCEV, la majeure partie de l’électricité est produite par une pile à combustible à hydrogène, l’hydrogène étant stocké dans son propre réservoir sous forme de gaz.

Si les FCEV n’ont pas besoin d’être rechargés, s’ils sont plus sûrs pour l’environnement, s’ils consomment moins de ressources et s’ils sont encore plus faciles à recycler, ils passent sans aucun doute le test de l’ACV. Alors, pourquoi l’industrie se lance-t-elle à corps perdu dans les batteries lithium-ion et non dans l’hydrogène ?

À l’heure actuelle, il s’agit essentiellement d’une question d’infrastructure et d’élan. Presque tous les foyers des pays développés sont raccordés au réseau électrique. En revanche, il est plus facile de se procurer un nouveau réservoir d’hydrogène pour un long voyage en voiture. De même, si vous souhaitez construire une voiture électrique alimentée au lithium-ion, vous pouvez vous associer à BMW, Tesla, Chevrolet, Rivian, ou à n’importe quel autre constructeur automobile ou fournisseur qui a déjà fait des progrès remarquables dans la mise au point de la technologie qui alimentera la révolution des véhicules électriques. Si vous souhaitez posséder un FCEV aux États-Unis, vos options se limitent pour l’instant à Toyota, Honda et Hyundai.

Sur le même sujet  Grand Prix d’Autriche : coup d’arrêt pour Mercedes

L’hydrogène pourrait-il être l’avenir inéluctable de la voiture électrique ?

L'hydrogène pourrait-il être l'avenir inéluctable de la voiture électrique ?

Selon des données de vente récentes, seules 424 voitures à hydrogène ont été vendues au cours d’une période de six mois entre fin 2023 et début 2024, contre 2 044 au cours des six mois précédents. Cela semble indiquer que la clientèle est très restreinte et qu’elle a atteint son niveau le plus bas. En d’autres termes, combien de personnes savent que les voitures à hydrogène sont une option ?

L’hydrogène pourrait très bien être l’avenir de la voiture électrique, mais nous avons vu combien de temps il a fallu aux VE pour s’imposer au niveau culturel avant de représenter 7,6 % de l’ensemble des ventes d’automobiles en 2023 aux États-Unis. Les FCEV sont confrontés aux mêmes défis.

D’innombrables exemples dans l’histoire de l’industrie automobile illustrent le fait qu’il ne suffit pas d’offrir une technologie supérieure. Il faut une législation pour mettre en place l’infrastructure de l’hydrogène, le public doit être enthousiasmé par la perspective de conduire un FCEV et les constructeurs automobiles doivent être convaincus qu’il existe un marché pour les voitures fonctionnant à l’hydrogène.

Des études comparatives approfondies doivent encore être menées, mais toutes les données disponibles indiquent que les FCEV sont supérieurs aux BEV à plus d’un titre. Néanmoins, pour déclencher une révolution dans n’importe quel secteur, il faut plus qu’une bonne idée.

Alain
Alain
Alain , 57 ans, est un passionné d'automobile basé à Bordeaux. Fort d'une carrière de plus de 30 ans dans le journalisme automobile, Alain est reconnu pour ses analyses pointues et son expertise technique. Collaborateur clé du magazine Passion & Car, il partage sa passion des voitures classiques et modernes, tout en explorant les innovations technologiques du secteur. Amateur de belles mécaniques et de road trips, Alain apporte une perspective unique et authentique aux lecteurs, mêlant savoir-faire et passion pour l'automobile.

Top Infos

Coups de cœur