La vente d’une voiture requiert une organisation assez exigeante. Lorsqu’on cherche à revendre sa voiture, c’est en effet pour en tirer le meilleur prix possible. Pour y parvenir, il est nécessaire de prendre en compte certains éléments, afin de bien vendre votre véhicule. Estimer la valeur de votre voiture, vérifier son état général et connaître les documents à fournir, sont autant d’éléments importants.

Estimez la valeur de votre véhicule

Pour bien vendre un véhicule, la première étape est d’estimer sa valeur. Pour ce faire, on se focalise sur la cote automobile. Que vous soyez un professionnel, un particulier ou un assureur, vous êtes appelé à l’utiliser. La cote automobile va s’avérer plus importante lorsqu’il s’agira d’estimer un prix de vente ou de reprise d’un véhicule.

À cet effet, la cote auto estimée va indiquer un prix en fonction de l’état général de la voiture et des éventuelles modifications qu’elle aurait subies. Le moindre défaut, mineur comme majeur, peut faire chuter la valeur de la cote de départ. D’un autre côté, la valeur de chaque voiture diminue au fur et à mesure que le temps passe. En général, les modèles populaires décotent moins vite que les autres.

Afin d’estimer la valeur d’une voiture, vous devez prendre en compte les éléments tels que :

  • sa marque,
  • son modèle,
  • sa motorisation,
  • sa première année de mise en route,
  • son kilométrage,
  • ses options et accessoires.

Lorsque vous estimez rapidement votre voiture, vous augmentez vos chances de la vendre rapidement et à son juste prix.

Évaluez l’état général de votre voiture

Vous devez faire le nécessaire pour présenter un véhicule propre aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Pour cela, vous devez opérer un examen général de la voiture. Cela vous permettra d’examiner la carrosserie, l’état du moteur et des pneus. Il faut ensuite tester avec minutie tous les éléments du véhicule : les ceintures de sécurité, les pédales, la climatisation, les essuies glaces, etc.

Il faut également vérifier si le numéro de châssis inscrit sur la carrosserie est identique à celui inscrit sur le certificat d’immatriculation. Pensez aussi à vérifier s’il n’est pas limé. N’oubliez pas non plus d’ouvrir le capot pour voir s’il n’a pas d’éventuelles traces de peintures écaillées sur les armatures.

Estimations de vente automobile

Si vous détectez des pièces détériorées après la vérification, vous pouvez faire un tour dans une boutique de vente de pièces automobiles pour vous procurer des pièces de rechange d’occasion à moindre coût. Il ne faut pas hésiter à changer certains accessoires comme les tapis, les enjoliveurs et les housses de siège. Cela donnera une allure de jeunesse à votre voiture et sa valeur augmentera.

Les documents à renseigner pour vendre votre véhicule

Avant toute opération de vente automobile, vous devez fournir certains documents à l’acheteur.

La carte grise ou le certificat d’immatriculation

Lors d’une vente de véhicule, il faut céder la carte grise ou le certificat d’immatriculation à l’acheteur. Elle doit à cet effet comporter la mention « vendu le » ou « cédé le », suivi de la date de vente et de celle de la signature du vendeur. En retour, l’acquéreur doit faire une nouvelle demande de carte grise en ligne. Le document portant la mention « vendu le » tiendra lieu de certificat d’immatriculation provisoire, le temps que la nouvelle carte soit disponible.

L’indication de la mention est importante. Celle-ci vous évitera, en cas de délit commis par l’acheteur, de répondre de ses actes. Si c’est une carte grise avec coupon détachable, il vous suffit de remplir le coupon et de le céder à l’acquéreur. Il tient aussi lieu de document provisoire.

Le contrôle technique

Si votre véhicule a plus de 4 ans, il faut obligatoirement fournir un document justificatif du contrôle technique datant de moins de 6 mois. Ce document va permettre à votre acquéreur d’entrer en possession du certificat d’immatriculation. Dans le cadre d’une vente de voiture à un professionnel, vous pouvez vous passer de l’obligation du contrôle technique.

Les factures d’entretien et de réparation réalisées

Malgré leur caractère moins obligatoire, l’acheteur a pleinement le droit de vous les demander. Par précaution, il est alors conseillé de les rassembler avant la vente. Ces factures renseignent sur les différentes prestations opérées sur votre voiture depuis l’achat ainsi que les éventuelles réparations. Vous pouvez aussi céder le carnet d’entretien à l’acheteur, surtout s’il est encore sous garantie. Il comporte les différentes précautions du constructeur.

Le certificat de situation administrative

Ce document permet de montrer que le véhicule n’est pas en gage, mais aussi qu’il n’y a pas d’opposition au transfert de la carte grise. Même s’il n’est pas obligatoire, il est néanmoins préconisé. Puisque l’acheteur peut vous le demander, le certificat de non-gage ou de situation administrative est à retirer. Il est reçu automatiquement après la demande. Pour qu’il soit valable, il doit dater de moins de 15 jours avant la vente.

Recevez les actualités auto du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici