Actualité Green

Toyota envisage un avenir pour les véhicules électriques

Toyota a été qualifié de sceptique en ce qui concerne les véhicules électriques, même s’il s’agissait d’un pionnier de l’hybride à tous égards et continue de l’être à ce jour. Certes, le constructeur automobile a semblé brusquement inverser la tendance au cours de la dernière année et demie avec des plans pour aligner des modèles de véhicules électriques aux États-Unis et ailleurs, révélant le bZ4X sous une forme proche de la production il y a quelques semaines à peine avant un lancement en 2022. Mais ses plans à plus long terme pour un avenir électrique ont toujours été décrits en grande partie comme conservateurs et prudents en ce qui concerne les modèles électriques à batterie.

Il y a quelques jours, le constructeur automobile a déployé une prévision à long terme, ainsi que des plans pour passer au ZEV uniquement d’ici 2035 sur un marché spécifique. Mais le plan est toujours accompagné de nombreux astérisques.

Un déploiement important en Europe

Il a été rapidement noté que les plans de Toyota pour l’Europe à cet égard reflétaient le programme législatif et politique proposé par l’Accord vert européen qui envisage « d’exiger que les émissions moyennes des voitures neuves diminuent de 55 % par rapport à 2030 et de 100 % par rapport à 2035 par rapport aux niveaux de 2021 ».

Ci-dessous les prochaines générations de Toyota électriques :

Un certain nombre d’observateurs de l’industrie ont rapidement estimé que ces plans à long terme étaient annoncés en grande partie en réponse à la législation environnementale prévue par l’Union européenne, ce qui impliquait que Toyota avait annoncé ces objectifs non pas parce qu’elle le voulait, mais parce qu’elle le devait en raison de l’imminence Législation de l’UE.

Des véhicules hybrides

Toyota a également réitéré sa vision des hybrides rechargeables et des véhicules à pile à combustible à hydrogène jouant un rôle important dans ce mélange de ventes, voyant un rôle pour les moteurs à combustion interne pendant un certain temps.

Notamment, le constructeur automobile n’a pas annoncé de date d’élimination progressive des hybrides et des PHEV en Europe, adoptant une fois de plus une position agnostique qui reconnaît le rythme imprévisible de l’adoption des VE parmi les États de l’UE.

Source :

Recevez les actualités auto du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !

À propos de l'auteur

Tiana

Rédacteur web.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour publier un commentaire

Quitter la version mobile