Le Canada a accéléré ses plans de transition vers des véhicules à zéro émission, déplaçant l’année cible de 2040 à 2035. C’est à ce moment-là que toutes les voitures particulières et les camions légers devront être des véhicules à zéro émission, ce qui comprend non seulement les véhicules électriques à batterie véhicules mais aussi des véhicules à pile à combustible à hydrogène.

Le changement a été annoncé par le ministre des Transports Omar Alghabra, le gouvernement du Canada prévoyant d’élaborer des objectifs provisoires pour 2025 et 2030 sur la voie de l’objectif, en utilisant une combinaison de réglementations et d’investissements, ainsi que des incitatifs existants qui aident à couvrir les coûts initiaux. Le Canada prévoit également investir dans l’infrastructure de recharge et aider les fabricants à se réoutiller pour produire des véhicules électriques.

Un projet d’une grande envergure

Les plans du Canada font suite aux actions d’un certain nombre de pays européens et de villes individuelles visant à interdire la vente de voitures particulières à essence et diesel dans les années à venir, plusieurs pays visant à éliminer progressivement les véhicules à combustion interne entre 2030 et 2040.

Ci-dessous une vidéo en anglais parlant de ce projet :

Seules des politiques climatiques audacieuses conduisent à des résultats audacieux. Grâce à des mesures visant à accélérer la transition vers des ventes de véhicules 100 % zéro émission, le pays continuera de bâtir une économie plus propre et plus résiliente, tout en créant de bons emplois et des opportunités pour tous les Canadiens.

Une économie à zéro émission

L’objectif de 2035 fait partie du plan du pays visant à atteindre une économie nette à zéro émission d’ici 2050, le gouvernement fédéral offrant déjà une subvention de 5 000 dollars pour l’achat de véhicules électriques de moins de 55 000 dollars, la province de Québec ajoutant un maximum de 8 000 dollars en plus cette subvention fédérale.

En 2020, le gouvernement du Québec a annoncé un plan identique pour éliminer progressivement les ventes de modèles de passagers à essence et diesel dans la province d’ici 2035, et vise à ce que 22 % des ventes de voitures neuves soient à zéro émission beaucoup plus tôt, d’ici 2025.

Source :

Recevez les actualités auto du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici