Les plantes sont très utilisées lorsqu’il s’agit de développer une source d’énergie durable avec seulement trois ingrédients simples, l’eau, le CO2 et la lumière du soleil. Mais les scientifiques ont maintenant un plan pour stimuler ce processus biologique fondamental.

En introduisant des polymères spéciaux collecteurs de lumière aux algues, les chercheurs pourraient être en mesure d’augmenter considérablement sa production de photosynthèse, et en particulier la création de lipides gras et de protéines. La production supplémentaire de lipides et de protéines pourrait à son tour transformer les algues en une source de super biocarburant, offrant un autre moyen de dépasser notre dépendance aux combustibles fossiles.

Le potentiel des algues

Les algues photosynthétiques ne sont pas seulement des producteurs primaires dans le système écologique, mais aussi économiquement précieux en tant que source potentielle de biocarburant. Cependant, la conversion inefficace des algues a principalement entravé la commercialisation du biocarburant.

Ci-dessous une vidéo montrant le potentiel des algues en tant que biocarburant :

L’optimisation de l’efficacité photosynthétique de ces usines de synthèse microscopiques ouvre la porte à un rendement plus élevé en biocarburant à partir d’organismes comme les algues. D’autres études ont proposé de concevoir des feuilles entièrement artificielles pour créer des biocarburants, ou de renforcer la photosynthèse naturelle à l’aide de colorants ou de nanotubes de carbone.

Comment les scientifiques ont procédé ?

Pour modifier les capacités naturelles des plantes, les chercheurs ont d’abord dû doser leurs échantillons d’algues avec un polymère synthétique, la récolte légère, appelée poly, ou PBF. Ce mélange de polymères a été collé à des cellules d’algues de C. pyrenoidosa à différentes concentrations en utilisant des interactions électrostatiques pour voir comment les algues réagiraient à différents niveaux du polymère.

Dans un test ultérieur, les chercheurs ont également dosé une petite plane à fleurs appelée Arabidopsis thaliana avec différentes concentrations de polymères à ses racines. Pour les algues, les chercheurs ont observé une photosynthèse accélérée et une augmentation de 110 % de la croissance globale des plantes.

Source :

Recevez les actualités auto du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici