Accueil Actualité Industrie automobile : un processus de fabrication numérique agile et efficace

Industrie automobile : un processus de fabrication numérique agile et efficace

197
Source : Pixabay. L'importance du digital pour l'industrie automobile.

Du modèle T au modèle X, le siècle dernier a été marqué par une évolution de l’industrie automobile aussi étonnante que prometteuse en matière d’innovation. Les fabricants soucieux de l’avenir savent que le potentiel réside dans la transformation numérique, qui devrait générer 100 000 milliards de dollars de valeur dans tous les secteurs au cours de la prochaine décennie.

Au sein de l’industrie automobile, l’influence généralisée de la numérisation et de la quatrième révolution industrielle, de l’électrification et des véhicules autonomes aux structures de marché qui se détournent de la propriété individuelle, a radicalement transformé le jeu.

Facilité de création

Les moyens traditionnels de production automobile sont la complexité et l’itération. Pour revenir, par exemple, à la chaîne de montage née de la révolution industrielle de l’automobile des années 1910, le processus de fabrication était le suivant: une voiture est construite, pièce par pièce, à mesure qu’elle descend sur une chaîne de travailleurs. 

Voici les technologies qui peuvent révolutionner l’industrie automobile en anglais :

Toute la production est arrêtée. Cent ans plus tard, si la chaîne de montage de Ford est devenue un mélange d’hommes et de machines, ses défis fondamentaux demeurent. Avec des dizaines de milliers de pièces uniques entrant dans chaque voiture, la production et les bénéfices peuvent facilement être contrecarrés. Mais les choses ont bien changé aujourd’hui, grâce aux progrès technologiques.

Impact durable, efficacité économique

Aux États-Unis seulement, le transport est la principale source d’émissions de dioxyde de carbone. La fabrication numérique continuera à être un facteur de différenciation clé en aidant à atténuer l’impact environnemental de l’industrie automobile. En tant que méthode de production, elle génère peu de déchets et permet plus de recyclage, permettant aux ingénieurs de concevoir des pièces plus légères avec moins de matériaux à l’aide de diverses techniques non disponibles via les méthodes conventionnelles. 

Cela contribue à réduire l’empreinte carbone des véhicules. Avec la fabrication numérique, un impact durable considérable est souvent associé à une efficacité opérationnelle et à une utilisation des ressources accrue, une situation gagnant-gagnant pour toute entreprise.

Source :

Autonews