Accueil Actualité Comment se conduisent les voitures autonomes chinoises ?

Comment se conduisent les voitures autonomes chinoises ?

163
Source : Pixabay. Les rapports des essais des voitures autonomes en Chine.

Les premiers rapports sur les essais routiers des voitures autonomes en Chine sont sortis et suggèrent que ceux qui veulent savoir comment fonctionne la technologie de la Chine feraient mieux de se tourner vers la Californie.

Pékin est devenu la première ville chinoise à autoriser les essais sur routes publiques fin 2017, et l’année dernière, 56 véhicules de huit marques ont parcouru plus de 150 000 km lors des essais dans la capitale chinoise. Un rapport distinct du centre d’innovation de Beijing pour la mobilité intelligente, incluait davantage d’informations.

Des essais multiples déjà réalisés

Sur la base des données recueillies sur des écrans installés dans des voitures autonomes, le rapport à décrit 23 situations qui ont conduit à un désengagement autonome du véhicule, obligeant l’homme à prendre le relais. Aucun des deux rapports ne détaille cependant la fréquence à laquelle les humains doivent intervenir par kilomètre parcouru, une mesure imparfaite, mais importante, pour déterminer le degré d’autonomie de la voiture.

Ci-dessous une vidéo en anglais présentant les véhicules de Baidu :

Baidu, qui développe sa plateforme de conduite autonome Apollo, a testé 45 véhicules sur un total de près de 140 000 km, soit plus de 90 % du kilométrage total. Cela a été suivi par Pony.ai, une start-up de trois ans fondée par deux anciens ingénieurs de haut niveau, qui a parcouru environ 10 000 km avec deux véhicules.

Les détails de ces rapports

Les rapports ont décrit un certain nombre de situations impliquant une conduite incorrecte par d’autres véhicules ayant entraîné un désengagement, sans fournir de précisions pour aucune entreprise.

Ils se sont produits, par exemple, lorsque les autres voitures ne sont pas restées sur la voie indiquée. Des situations comme le fait de s’arrêter inopinément au bord de la route, se sont également produites. Depuis mai 2018, la Chine a autorisé tous les gouvernements provinciaux et municipaux à délivrer des licences d’essai routier dans le cadre de ses aspirations à développer ce qu’elle appelle des véhicules intelligents.