Accueil Salon auto Les plus belles voitures italiennes

Les plus belles voitures italiennes

15
PARTAGER
Source : Pixabay. Le salon de l'auto en Italie a tenu ses promesses.

Le salon automobile italien de Monterey Car Week est l’un des salons italiens les plus populaires. Les amateurs de voitures italiennes y trouveront leur bonheur. Toutes les grandes marques telles que Lamborghini, Maserati ou encore Ferrari sont présentes. Un véritable spectacle qu’il ne faudrait pas manquer.

Un concours est d’ailleurs organisé pour déterminer les plus belles voitures italiennes. Ce salon a connu un grand succès depuis plus de 10 ans déjà. L’année 2018 s’est finalement avérée être une année vintage, avec une excellente sélection de voitures, un temps clément et une bonne fréquentation. Alors découvrez ci-après les voitures qui ont été les préférées des jurys lors de ce salon.

La voiture Maserati Khamsin de 1977

Le style proposé par cette Maserati Khamsin est vraiment surprenant. Une voiture futuriste à l’époque, puisqu’elle aligne un design assez impressionnant se rapprochant de la Renault Figo. D’ailleurs, il s’agit de la première production du constructeur italien.

Source : Pixabay. Présentation des meilleures voitures italiennes.

L’une des caractéristiques de cette voiture est le panneau vertical arrière en verre sur lequel les feux arrière semblent flotter. Alimenté par un V8 de 4,9 litres, le Khamsin a été produit pendant près de huit ans. Cependant, à l’époque, seulement 435 exemplaires ont été commercialisés.

La Triumph Italie de 1964

Qu’est-ce qu’une Triumph britannique fait dans un salon automobile italien ? Il s’agit en effet de l’un des 329 Triumph TR3 conçus par le designer italien Giovanni Michelotti. Elle présente une carrosserie particulièrement élégante.

Tous les véhicules ont été fabriqués chez le carrossier italien Carrozzeria Vignale entre 1959 et 1962. Triumph est une voiture assez impressionnante et présente un design similaire à Porsche. D’ailleurs, ce véhicule a connu un franc succès à l’époque et le constructeur a demandé à Michelotti de travailler sur de nouveaux modèles Triumph, notamment sur la conception du successeur du TR3, à savoir le TR4.