Accueil Sport Le mano-a-mano continue

Le mano-a-mano continue

63
PARTAGER

Après 4 ans de domination de Mercedes, marqués par quatre doublés pilote-constructeur, la Formule 1 a enfin retrouvé un peu de saveur cette année avec le retour au premier plan de Ferrari et de Sebastian Vettel. Déjà, lors de la saison passée, l’Allemand au volant de sa voiture italienne avait fait un bon début de saison, inquiétant Hamilton et lui volant plusieurs Grand Prix avant de craquer lors de la seconde partie de saison (3 victoires lors des 6 premiers Grand Prix, seulement 2 lors des 14 suivants).

Ferrari devant, Mercedes toujours favori

Cette année, grâce il est vrai à plusieurs incidents et malchances de la part de Mercedes plutôt qu’une véritable maestria de la part de Ferrari, à mi-saison, Sebastian Vettel est devant Lewis Hamilton au classement du championnat avec 8 petits points d’avance. Surtout, ce qui ravit les fans de sport automobile cette année, c’est la manière dont la première place du championnat ne cesse de passer de l’un à l’autre des pilotes depuis le début de la compétition. Les scénarios connus d’avance de ces dernières années sont donc pour l’instant abandonnés, et nul ne sait comment se finira l’année, même si les bookmakers maintiennent toujours largement leur confiance à Hamilton, malgré son actuelle deuxième place, avec une cote de 1,44 sur BetStars contre 2,40 pour Vettel. Pour l’anecdote, la cote de Bottas, troisième favori, est à 111,00 !

Ainsi, Vettel avait pris la tête du championnat au début de la saison grâce à deux victoire initiales en Australie et au Bahreïn, mais il l’avait perdue dès la quatrième manche, avec la première victoire de la saison d’Hamilton en Azerbaïdjan. Avec une nouvelle victoire dans la foulée en Espagne, on pensait alors le scénario des saisons précédentes se répéter, mais c’était sans compter sur la résistance des Ferrari, mais aussi le bon niveau des Red Bull. Avec déjà 3 victoires cette saison (2 pour Ricciardo et 1 pour Verstappen), la firme autrichienne sera là pour jouer les juges de paix et perturber le duel entre Mercedes et Ferrari jusqu’à la fin.

Morio/CC BY-SA 4.0

Grâce au zéro pointé de Mercedes lors du grand Prix d’Autriche, Vettel, même sans gagner, avait réussi à reprendre la première place à Hamilton pour un petit point. Et avec sa dernière victoire sur le tracé de Silverstone, dans la patrie de Lewis Hamilton, il a confirmé son avance. Provocation suprême, Ferrari a réussi également à prendre la première place du championnat des constructeurs lors de ces deux derniers Grand Prix.

Une seconde partie de saison palpitante

Pourtant, la supériorité des Mercedes et d’Hamilton ne laisse assez peu de place au doute, mais un peu de malchance associée à une très bonne stratégie des pilotes et du staff de Ferrari leur permet pour l’instant toujours de faire jeu égal. D’ailleurs, dans la lutte des numéro 2, c’est pour l’instant Räikkönen, de Ferrari et actuel troisième du championnat, qui devance Bottas, de Mercedes et même derrière Daniel Ricciardo à la cinquième place.

Après la domination des Red Bull de Vettel au début de la décennie puis des Mercedes d’Hamilton, on attendait depuis longtemps un championnat où deux écuries seraient enfin toutes deux à la pointe de leurs possibilités. Et même si Mercedes paraît un peu au-dessus, ils n’auront plus le droit à l’erreur s’ils ne veulent pas prendre le risque de voir le mano-a-mano se prolonger jusqu’aux dernières étapes de la saison, où alors tout deviendra possible. Nous, on ne demande que ça.