Accueil Actualité L’Aston Martin DB11 en version AMR

L’Aston Martin DB11 en version AMR

100
PARTAGER
Crédits photo : M 93, Wikimedia Commons

Alors qu’elle est sortie depuis seulement deux ans, l’Aston Martin DB11 est déjà proposée dans une nouvelle version AMR, une gamme créée en 2017 qui regroupe les voitures les plus radicales de la marque. Vous pouvez en savoir un peu plus sur ce modèle en visionnant la vidéo ci-dessous :

Une version extrêmement puissante

Cela se reflète grâce à son moteur 5,2 litres bi-turbo qui génère en effet une puissance de 639 chevaux, soit 31 de plus que l’ancienne version et 4 de plus que la nouvelle Bentley Continental GT pour un couple maximum de 700 Nm. Sa vitesse maximale atteint 334 km/h, contre 322 km/h auparavant, alors qu’il ne lui faut que 3,7 secondes pour passer de 0 à 100 km/h, une caractéristique sur laquelle elle gagne 2 dixièmes.

L’Aston Martin DB11 AMR        Crédits photo : astonmartinlagonda,Instragram

Avec cette nouvelle révision, les techniciens d’Aston Martin en ont également profité pour corriger les points qui étaient décriés sur la première version. C’est notamment le cas des suspensions et du passage des vitesses qui ont été grandement améliorés, ce qui fait qu’ils sont bien plus efficaces, tout en restant aussi confortables. Le son de l’échappement est maintenant plus expressif quand elle est paramétrée en mode sport. Elle devrait donc être aussi à l’aise sur la route que sur circuit.

Un design sportif et moderne

Ce qui frappe également dans ce modèle c’est son design plutôt agressif et très sportif. On retrouve surtout des couleurs sombres, notamment du gris et du noir, qui tranche avec quelques touches de vert fluo, qu’on retrouve par exemple sur le capot et sur les jantes alors que les feux reçoivent un revêtement fumé. Au niveau des lignes, elles sont très affinées et lui donnent une allure vraiment sportive. Cependant, c’est une série limitée à 100 exemplaires. Vous pouvez déjà la commander sur le site du constructeur.

L’Aston Martin DB11      Crédits photo : Markjholloway, Wikimedia Commons