Accueil Actualité Wauquiez se prononce contre les 80 km/h

Wauquiez se prononce contre les 80 km/h

110
PARTAGER
L'aiguille pourrait bientôt être bloquée à 80 km/h… Crédits photo : pxhere

Matignon s’est fermement engagé en faveur des 80 km/h. Il s’agit de la nouvelle limitation de vitesse destinée à remplacer les traditionnels 90 km/h de nos routes secondaires. Ce changement fait grincer des dents, aussi bien du côté des associations d’automobilistes… que de divers partis politiques, dont Les Républicains. Le président de ce dernier parti, Laurent Wauquiez, en profite pour dénoncer une mesure « stupide ».

Une annonce solennelle

C’est en bonne compagnie que Laurent Wauquiez a décidé d’intervenir de façon très tranchée dans le débat sur les limites de vitesse. Le jeudi 26 avril 2018, il se trouvait en effet avec onze des treize présidents des conseils départementaux de la grande nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes. C’est en tant que président de celle-ci qu’il a répondu aux questions de France Bleu. Il en a profité pour prendre le contre-pied absolu du Premier ministre Édouard Philippe, le changement annoncé devant intervenir dès juillet 2018. Les propos du patron du parti Les Républicains ont été relayés sur Twitter :

Cela rejoint un entretien donné par Laurent Wauquiez le samedi 21 avril dernier à plusieurs journaux régionaux. Si l’homme politique pense sans doute ce qu’il dit, il y a probablement aussi une opération de communication en filigrane. Les supports qu’il a choisis, à savoir la presse régionale, semblent abonder en ce sens. Effectivement, les provinciaux et spécialement les ruraux sont plus enclins à déprécier cette mesure que les populations franciliennes et urbaines. Il a d’ailleurs dénoncé une décision « imposée depuis Paris ».

Des mots très tranchés

Le passage de 90 à 80 km/h sur les routes secondaires aux voies non séparées fait gronder l’opinion publique. Sur nombre d’axes, cet abaissement paraît insensé et inapplicable, surtout lorsque la qualité de la chaussée est particulièrement remarquable. Laurent Wauquiez déplore donc « une décision stupide », qui va mécontenter des automobilistes qui auront déjà été saignés à blanc par l’entrée en vigueur d’un nouveau contrôle technique drastique le 20 mai 2018… Le leader du parti Les Républicains n’est pas isolé, comme en atteste cette vidéo :

Pour endiguer la mortalité routière en France, le président de Les Républicains préconise l’amélioration des virages et la sécurisation des routes qui en ont besoin. Il propose de suivre l’exemple danois et alerte sur la perte de chiffre d’affaires de nombreuses entreprises de transporteurs. A minima, il souhaite que la mesure du gouvernement puisse être librement appliquée ou non par chaque département. Dans un tel cas, il est probable que peu de collectivités locales se pousseront au portillon !