Accueil Actualité Une nouvelle version du Toyota RAV4

Une nouvelle version du Toyota RAV4

337
PARTAGER
Source : site officiel Toyota

Le Toyota RAV4 est un 4×4 emblématique dont la première génération est sortie en 1994. La cinquième sortira au printemps 2019 et permettra de rafraîchir un modèle qui en avait besoin. Il sera dévoilé au salon automobile de New York. Vous pouvez en savoir plus sur ce véhicule en visionnant la vidéo ci-dessous.

Enfin un design attirant

Parfois décrié pour son design plutôt austère, la nouvelle génération du RAV4 reprend plusieurs éléments au plus petit Toyota CH-R. D’une longueur de 4,6 mètres, il dispose d’une stature fort imposante, mais également d’un avant très carré. Il propose aussi des feux retravaillés, mais il gagne surtout en modularité. Il le doit notamment à ses sièges entièrement rabattables et à son coffre à double fond. C’est un 4×4 parfaitement taillé pour l’asphalte que vous serez fier d’exhiber en ville.

L’habitacle de la Toyota RAV4               Source : site officiel Toyota

Toyota veut que le RAV4 redevienne une référence

Alors qu’il n’était plus à la hauteur de ses concurrents, Toyota veut en effet que le RAV4 redevienne l’un des meilleurs 4×4 urbains du marché. Pour cela, il mise avant tout sur une très bonne motorisation puisqu’il proposera une puissance qui devrait approcher les 200 chevaux, que ce soit avec le bloc 2 litres essence ou avec le moteur hybride 2,5 litres. Cependant, seul ce dernier sera commercialisé en France. En outre, vous pourrez choisir de bénéficier de deux ou de quatre roues motrices. Enfin, la version hybride sera équipée d’une double motorisation. Le bloc situé à l’avant combinera énergies hybrides et électriques et il sera complété par un second moteur électrique qui se trouve à l’arrière du véhicule.

Des phares retravaillés                  Source : site officiel Toyota

Dans ce modèle, on sent que Toyota a voulu donner un coup de jeune à son RAV4 mais également lui offrir une fiabilité et une robustesse à toute épreuve sans pour autant lésiner sur le plaisir de conduite. Même si tout semble bien parti pour que ce soit le cas, il faudra encore un an pour s’en assurer.