Accueil Actualité Un système d’urgence embarqué obligatoire dès mars 2018 ?

Un système d’urgence embarqué obligatoire dès mars 2018 ?

180
PARTAGER
Une borne orange d'appel d'urgence le long du Rhône et de l'A7, au niveau de Valence. Crédits photo : Florian Pépellin, 22 juin 2017, Wikimedia Commons

Après le gilet jaune et le triangle de signalisation, un nouvel équipement de sécurité va devenir obligatoire. En effet, les automobilistes devront bientôt avoir dans leur véhicule neuf un « système d’urgence embarqué ». Les bornes d’appel disséminées le long des autoroutes seront ainsi efficacement remplacées par ce boîtier universel. Rassurez-vous : cet effort concerne les constructeurs.

Remplacer les bornes orange

Actuellement, les autoroutes et grands axes bénéficient tous les deux kilomètres de points SOS. Il s’agit de bornes d’appel en urgence, de couleur orange. Un véhicule en panne sur la voie d’arrêt d’urgence ou le témoin d’un accident doit s’y rendre pour prévenir les secours. Aujourd’hui, le sort de ces bornes semble devoir être le même que pour les cabines téléphoniques classiques : la disparation. De 7 000 il y a sept ans, on en dénombre 3 000 aujourd’hui.

Cela fait plusieurs années que l’appel d’urgence s’est mis à l’heure des nouvelles technologies. Il n’est plus nécessaire de se rendre auprès d’une borne orange si l’on détient un portable ou smartpone. Avec ce premier, il suffit de composer le 112. Pour le second, il existe une application SOS Autoroute (parmi d’autres). Mais encore faut-il pouvoir être géolocalisé et avoir de la batterie… Ces problèmes sont cependant résolus par eCall, un tout nouveau système d’urgence embarqué. Voici une courte présentation de ce dispositif :

Le calendrier de cette nouvelle obligation

L’initiative eCall relève de la Commission européenne et concerne tout le continent. C’est dès la fin du mois de mars 2018 que toutes les voitures neuves européennes devront disposer de leur système d’urgence embarqué. Il faut savoir que cette technique existe déjà depuis 2003 sur certains modèles : ce n’est donc qu’une nouvelle étape de généralisation. La Slovénie avait adopté le système dès 2016 :

L’Union européenne souhaite qu’en 2030 tout le parc automobile continental soit équipé. C’est une bonne nouvelle : vous n’aurez pas à en équiper vos vieux véhicules ! En fin de compte, les autorités espèrent que le système eCall réduira de 10 % le nombre de tués sur la route, grâce à une intervention plus rapide des secours.

Le système d’urgence embarqué eCall se compose d’une balise de GPS et d’une carte SIM. Cela permet de géolocaliser le véhicule. Un SOS est lancé en cas de déclenchement des airbags ou lorsque vous appuyez sur le bouton dédié. L’appel d’urgence est lancé vers le 112. Pompiers, dépanneurs, SAMU et/ou gendarmes seront ensuite alertés en moins de 75 secondes. C’est donc une nette amélioration côté réactivité !

Source :

RTL