Accueil Actualité La voiture préférée des voleurs en 2017 a été la Smart Fortwo

La voiture préférée des voleurs en 2017 a été la Smart Fortwo

185
PARTAGER
Smart Fortwo de 2008, une voiture vulnérable. Crédits photo : Hatsukari715, 25 octobre 2008, Wikimedia Commons

Certains passionnés peuvent démarrer leur 2CV ou déverrouiller le réservoir à essence de leur Renault 6 avec une clef de boîte aux lettres. Les décennies passant, la sécurité des véhicules a indéniablement progressé. Mais nul propriétaire ne saurait être trop prudent. Les cas de vol sont encore bel et bien réels, comme le savent assureurs et gendarmes. Le palmarès de 2017 récemment publié nous indique les modèles de voiture particulièrement appréciés des voleurs…

Une distinction dont la Smart Fortwo se passerait bien

Une enquête publiée par la revue Auto Plus le 2 février fait état d’une diminution des vols de voitures de 5,1 % en 2017 par rapport à 2016. C’est une bonne nouvelle, mais cette baisse s’applique différemment en fonction des modèles considérés. Or, sur les 285 larcins officiellement enregistrés l’année passée, la Smart Fotwo est en tête, malgré un recul de 18 %. La faute à ses défenses électroniques trop faciles à court-circuiter. C’est une médaille « d’or » dont tout constructeur préférerait se passer. En outre, la démocratisation – si l’on peut dire – du piratage par mouse jacking doit faire redoubler de vigilance les automobilistes. Retour sur ce classement :

Le Range Rover Evoque, lauréat en 2016, peut enfin rétrograder au troisième rang. Le nombre de ses vols a diminué d’environ 50 %. C’est la conséquence directe de la saine réaction adoptée par la marque Land Rover. En effet, cette dernière a mis en place un nouveau système de sécurisation. Ce ne sont donc que les anciens modèles, non équipés de cette nouveauté, qui sont encore dérobés.

La deuxième place est quant à elle tenue par la Clio IV. En cause, le module de démarrage par carte de contact pas assez sécurisé. Mais aussi l’inertie de Renault face à ce constat. Par conséquent, les Espace V, Mégane IV et Captur, quoique plus loin dans le classement, occupent des places peu reluisantes.

Que deviennent les voitures volées ?

En France, les véhicules immatriculés sont assez faciles à suivre. Il est donc à peu près impossible, ou vraiment très imprudent, de les revendre sur place. Fini le bon vieux coup de pinceau suffisant à brouiller les pistes !

Le premier débouché des délinquants est donc le commerce des pièces détachées. C’est ce qui fait malheureusement l’intérêt de la Fortwo : les enseignes Smart facturant à prix fort la moindre pièce, le marché de l’occasion est d’autant plus attractif.

Certains véhicules peuvent être revendus d’occasion en entier, mais dans d’autres pays. Il faut donc que le marché concerné reste peu exigeant quant au passé des voitures vendues. C’est cependant moins courant, dans la mesure où l’acheminement à travers les frontières expose le voleur à autant de risques d’être pris – ce qui ne serait que justice. Voici, en guise d’exemple, un reportage de 2014 relatant un réseau de trafiquants entre la Belgique et la France :

En bref, vous l’aurez compris : adoptez les mesures de précaution les plus drastiques pour que votre véhicule reste sous surveillance et à l’abri des malfrats.

Source :

Le Point