Accueil Actualité Une voiture de police autonome brevetée par Ford

Une voiture de police autonome brevetée par Ford

225
PARTAGER
Une voiture de police autonome douée d’intelligence artificielle. Crédit photo : Pxhere

Aux États-Unis, Ford a déposé un brevet pour une voiture de police totalement autonome. Ce véhicule serait un savant mélange d’intelligence artificielle qui pourra rouler seul tout en intervenant en cas d’infraction.

Un véhicule doué d’intelligence artificielle

Comme on pouvait s’y attendre, cette voiture intègre une intelligence artificielle, similaire à celle des véhicules autonomes de nos jours. Elle aura, en plus, des radars pour mesurer la vitesse des autres voitures. Elle sera aussi en contact avec les caméras de surveillance et les radars présents dans son périmètre urbain grâce au WiFi.

On se pose bien la question de savoir à quoi servira une voiture de police autonome demain si toutes les voitures sont également autonomes. Crédit photo : Pxhere

Lors d’une infraction, le véhicule pourra envoyer des messages aux conducteurs, un système de reconnaissance faciale est aussi prévu. Il s’agira donc d’un vrai Robocop. Le brevet de Ford met en scène plusieurs scénarios qui montrent l’interaction entre la voiture et son environnement. Il faut cependant noter qu’un dépôt de brevet ne signifie pas qu’un travail réel est en cours. Cependant, cette annonce soulève de nombreuses interrogations.

De multiples interrogations quant à la nécessité de cette voiture

Il est question de savoir quelle importance va avoir une voiture de police autonome si, demain, les voitures sont toutes autonomes. À quoi servira une voiture robot dans un monde où les voitures autonomes seront plus respectueuses du code de la route ? Si l’on admet que ce véhicule de police autonome doit faire un contrôle, intégrera-t-il un programme pour empêcher les « biais cognitifs » qui peuvent donner lieu à des délits de faciès ?

Le contexte social suscite aussi des inquiétudes : des simulations de justice par ordinateur aux États-Unis ont prouvé que les programmes condamnaient plus fermement les fautifs noirs que les délinquants blancs. Cela est dû au fait que les statistiques de condamnations qu’ils ont reçues étaient en défaveur des Afro-Américains. Ford assure toutefois que cette voiture n’a pas pour fonction de remplacer l’homme.

Source :

Francetvinfo