Accueil Essais Essai BMW i3s (2018), la petite berline électrique

Essai BMW i3s (2018), la petite berline électrique

212
PARTAGER
Essai BMW i3s (2018) avec un moteur électrique. Crédit photo : bmw.ca

Une citadine avec une propulsion 100 % électrique et un moteur à décélération rapide, l’essai de la BMW i3s offre un moment délicieux. Avec son bouclier de restylage, elle est également dotée de quatre roues de 20 pouces propulsées par un moteur de 184 ch.

Une bonne autonomie et des options supplémentaires

Avec 6 000 euros de bonus et un prix de départ affiché à 41 700 euros, cette BMW i3s 2018 subit une augmentation de 3 600 euros de plus que la i3 classique. Cette hausse de prix se justifie par des équipements haut de gamme.

BMW i3s 2018. Crédit photo : bmw.ca

Il s’agit des feux de signalisation 100 % LED et d’un tapis de sol en velours qui s’ajoute à des équipements présents sur la gamme précédente. La marque annonce une autonomie de 200 km en condition normale, mais lors des essais, on ne dépasse guère 180 km en ménageant la climatisation.

Intérieur BMW i3s 2018. Crédit photo : bmw.ca

Le client a aussi le choix entre trois types de finitions : la base, la iLife, et la +Connected remplaçante de l’+Edition. Ces dernières peuvent être associées à quatre ambiances de design intérieurs : la Suite, le Lodge, le Loft et l’Atelier. Certains éléments sont intégrés en supplément comme l’écran 10,25 pouces et le moteur thermique d’appoint qui coûte 4 550 € en option.

L’option +Connected BMW i3s 2018. Crédit photo : bmw.ca

Une bonne tenue de route

Une fois au volant de cette BMW i3s, le silence est d’or. Les moindres accélérations sont un plaisir, elle quitte du 0 à 100 km/h en 6,9 s, c’est 4 dixièmes de seconde plus rapides que la i3. Agréable à manier sur la route, elle est cependant moins confortable sur les bosses.

BMW i3s 2018. Crédit photo : bmw.ca

Sa caisse plus basse et ses grandes jantes offrent une bonne tenue de route dans les virages. Sa gestion antidérapante est cependant meilleure que la précédente. En plus des modes de conduite EcoPro, EcoPro+ et confort, le mode Sport a été ajouté.

Points forts

  • Un moteur électrique aux performances grisantes
  • Une maniabilité aisée en ville
  • Un design haut de gamme

Points faibles

  • L’absence de confort sur route difficile
  • L’excès d’options qui peut dérouter
  • La surenchère par rapport à son prédécesseur, la i3 classique

Présentation de la BMW i3s (2018) :

Source :

L'Argus