Accueil Concept Une voiture autonome Audi de niveau 5 bientôt commercialisée ?

Une voiture autonome Audi de niveau 5 bientôt commercialisée ?

460
PARTAGER
Intérieur de l'Audi A8 4.2 TDI. Crédits photo : Thomas Doerfer, 26 septembre 2011.

Plusieurs firmes travaillent actuellement sur les voitures autonomes. Entre Renault, Uber et Volvo, parmi bien d’autres, Audi entend se tailler une place de choix. Comme il y a eu jadis une course aux armements, il semblerait que nous assistions aujourd’hui à une course au véhicule automatisé. Les fabricants d’automobiles redoublent donc d’inventivité et de technologies pour mettre au point une auto sûre et confortable !

L’Audi A8, plus qu’une voiture

Le salon automobile de Francfort en Allemagne a été un moment fort pour la marque Audi. Il pourrait s’agir d’un véritable tournant pour le constructeur, surtout s’il arrive à distancer ses concurrents dans les années à venir. En effet, sa nouvelle A8, une belle berline façon limousine, propose déjà des éléments empruntés au principe de la voiture connectée. On parle d’« une autonomie de niveau 3 », alors que l’on peut aller jusqu’à 5. C’est d’ailleurs l’objectif affiché par l’allemand. Pour l’instant, nous en sommes à un mode de pilotage automatique opérationnel jusqu’à 60 km/h sur les autoroutes ou routes avec voies séparées par un terre-plein. De toute façon, rares sont à ce jour les pays à autoriser cette conduite autonome. Quelques images de la présentation du modèle :

L’Audi A8 est un premier jalon dans la voie du perfectionnement de la voiture autonome qui sera probablement, un jour, la norme. Surtout si les États la rendent obligatoire dans diverses circonstances en ayant pour but allégué de diminuer le nombre de victimes de la route. Les voitures autonomes vont s’apparenter à des robots. Avec des caméras, des radars et des capteurs de partout, en utilisant de plus la technique de l’ultrason, le véhicule automatique n’est pas près d’être bon marché. À titre d’exemple, un seul scanner laser coûte actuellement… 5 000 € !

Quel échéancier pour l’arrivée de l’A8 sur le marché ?

Pour avoir une réponse, il faut donner la parole au directeur des ventes d’Audi en France. En effet, Bertrand Petipa annonce des Audi autonomes « au niveau 5 » à partir de 2030, voire 2025 au mieux. Ce n’est pas pour demain donc, mais ce n’est pas si lointain si on y réfléchit… Les générations actuelles devraient par conséquent connaître l’automobile parfaitement automatisée. Désormais, ce n’est qu’une question de petites années !

Actuellement, l’Audi A8 est très prisée par les entreprises. De fait, la moitié des modèles produits sont vendus à une clientèle professionnelle. Avec la déduction des frais possibles dans toute société, ce peut être un coup de pouce à l’acquisition de véhicules autonomes plus onéreux. La nouvelle A8 présentée à Francfort commence à 92 600 € pour sa version la plus basique en France. Le jour où elle existera en autonomie de niveau 5, il faudra sans doute compter beaucoup plus.

L’Audi A8 D5. Crédits photo : Alexander-93, 12 septembre 2017, Wikimedia Commons

Non seulement les chercheurs espèrent que l’autonomie des véhicules réduira le nombre d’accidents de la route, mais ils pensent pouvoir de la sorte réduire la consommation du parc automobile mondial. Les embouteillages pourraient eux aussi être raréfiés par rapport à une conduite manuelle.

Avec 221 brevets déposés en la matière, Audi est le constructeur automobile qui semble le plus engagé et le plus avancé dans la conception de véhicules autonomes. Suivent Google, Apple, Facebook, Microsoft, Amazon, Uber, Daimler, General Motors, BMW et Volkswagen qui s’intéressent aux automobiles connectées pour des raisons diverses et variées. Le grand public n’a plus qu’à attendre patiemment les implications concrètes de ces trouvailles !

Source :

Le Figaro