Accueil Actualité Renault s’empare de 40 % du magazine Challenges pour des contenus dans...

Renault s’empare de 40 % du magazine Challenges pour des contenus dans la voiture autonome

218
PARTAGER
Crédit photo : AFP PHOTO / FABRICE COFFRINI

Le constructeur automobile français Renault a pris une participation dans le capital du groupe d’édition du magazine Challenges. Sa première incursion dans les médias, alors qu’il se prépare à occuper les voyageurs à l’ère des voitures autonomes. C’est d’ailleurs la première fois qu’un constructeur automobile s’implique dans l’industrie de l’édition, affirme Renault.

Renault ouvre une brèche à la presse écrite

Renault va acquérir 40 % du groupe de presse Sophia, qui publie les magazines Challenges, Sciences & Avenir, La Recherche, L’Histoire et Historia. « Ce projet s’inscrit totalement dans la stratégie de Renault, qui vise à offrir de nouveaux services connectés de haute qualité et à améliorer l’expérience client », a déclaré mercredi le président de Renault, Carlos Ghosn.

Président du groupe Renault, Carlos Ghosn. Crédit photo : Le Figaro

Le constructeur veut permettre à des millions de conducteurs et à leurs passagers d’avoir un accès totalement gratuit à un choix d’informations et de contenus de haute qualité. Renault conduit des essais de voitures semi-autonomes et prévoit de mettre des véhicules totalement autonomes sur la route dès 2021.

Le divertissement dans les voitures autonomes prend une tout autre tournure

Les passagers européens passent environ deux heures dans les voitures tous les jours, a noté Renault dans un communiqué de presse. Renault estime que le temps représente une opportunité pour générer des revenus. Les deux groupes travailleront ensemble dans le but de « créer un laboratoire pour tester l’innovation, afin de développer un nouveau contenu éditorial et des technologies pertinentes », a déclaré le constructeur automobile.

Cela impliquera probablement quelque chose de plus innovant que de simples contenus stockés dans des voitures autonomes. Le contenu produit pour la distribution dans ces véhicules sera probablement numérique, peut-être transmis directement aux écrans du tableau de bord. Ce modèle pourrait représenter la prochaine étape de la transition des médias traditionnels vers le contenu numérique, en leur donnant une autre chance de survie à long terme.

Source :

Le Figaro