Après Waymo de Google et General Motors aux États-Unis, c’est au tour de Jaguar Land Rover de commencer à tester des véhicules autonomes sur les routes publiques, ce qui fait de lui le premier constructeur à déployer son système au Royaume-Uni.

Des véhicules capables de communiquer entre eux mais également avec les infrastructures routières

Des essais sont actuellement en cours dans les rues de Coventry en Angleterre, près du siège de Jaguar Land Rover. Mais le constructeur britannique révèle que ce n’est pas seulement pour tester la technologie autonome.

Jaguar Land Rover teste des véhicules autonomes dans les rues de Coventry
Crédit photo : Carscoops

En réalité, JLR testerait également la technologie de communication de véhicule à véhicule et de véhicule à infrastructure. Cela signifie que même avant que les véhicules ne deviennent complètement autonomes, ils s’efforcent de trouver des moyens de communiquer entre eux, ainsi qu’avec les feux de signalisation et d’autres infrastructures routières.

Jaguar Land Rover teste des véhicules autonomes dans les rues de Coventry
Crédit photo : Carscoops

« Tester ce projet de conduite autonome sur les routes publiques est tellement excitant que la complexité de l’environnement nous permet de trouver des moyens fiables d’accroître la sécurité routière à l’avenir », a déclaré Nick Rogers, responsable de l’ingénierie produits chez JLR. « En utilisant les données de plusieurs capteurs et en trouvant des moyens intelligents de traiter les informations, nous obtenons des connaissances techniques précises pour être les pionniers de l’application mobile de ces technologies ».

Jaguar Land Rover teste des véhicules autonomes dans les rues de Coventry
Crédit photo : Carscoops

Une commercialisation probable sous 10 ans

Plus tôt cette année, Jaguar Land Rover a annoncé avoir terminé les essais d’un Range Rover Sport autonome sur des routes privées dans son centre d’essais de Horiba Mira. Cet aperçu du véhicule autonome de niveau 4 pourrait être commercialisé au cours des 10 prochaines années.

Toutefois, le constructeur déclare ne pas vouloir remplacer totalement le conducteur, mais plutôt renforcer sa sécurité et automatiser les aspects les moins agréables de la conduite, notamment la conduite dans les embouteillages.

Source :

Recevez les actualités auto du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici