Le projet de voiture volante du groupe Cartivator a été remarqué par Toyota. Le constructeur japonais décide de financer ce projet pour voir le résultat en 2020 pour les jeux olympiques de Tokyo.

Une association entre Toyota et Cartivator

Le groupe Cartivator, créé en 2012, forme l’équipe des ingénieurs responsable du développement de la voiture volante. Cartivator a annoncé avoir reçu 42,5 millions de yens, soit près de 345.000 euros provenant du groupe Toyota. Le constructeur automobile japonais a pris la décision de de financer un tel projet, afin d’aider ces jeunes ingénieurs qui espèrent un engin hors du commun digne des jeux de Tokyo en 2020. Ces jeunes viennent de différentes sociétés. Sous le nom « SkyDrive » comme prototype, le responsable technique de Cartivator, Tsubasa Nakamura veut utiliser ce véhicule lors de l’ouverture des futurs Jeux Olympiques et Jeux Paralympiques de 2020. L’objectif est d’abord de faire voler un véhicule dans le ciel à horizon 2050. Et plus particulièrement, dans les pays développés où le nombre d’automobiles est plus nombreux que l’on imagine.

Une voiture volante Toyota d’ici 2020

En ce qui concerne la réalisation de ce projet, voiture volante version en miniature est nécessaire pour un essai. Elle devra être capable de décoller à la verticale et d’atterrir. Cette voiture volante aura une longueur de 2,90 mètres, une largeur de 1,30 mètre. Elle pourra s’envoler avec une vitesse de 100km/h, à une altitude de 10 mètres au maximum. Au sol, la voiture se déplacera sur trois roues à 150 km/h et ne peut transporter que le pilote. Les concepteurs du projet espèrent que tout le monde puissent utiliser ce type de moyen de transport d’ici 2050.

A noter que Toyota n’est pas le seul constructeur à vouloir créer des voitures volantes. Larry Page, le cofondateur de Google soutient aussi des projets dans le même domaine. Il prend en partenariat le service de réservation de voitures avec chauffeur Uber. Un tel projet américain espère d’ici 2020, de premières démonstrations taille réelle d’un système de futur transport qui utilise des appareils aériens. Le cofondateur du Google soutient ces projets, tout comme le groupe aéronautique européen Airbus.

Recevez les actualités auto du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !