Suivant l’évolution de la technologie, les constructeurs automobiles ont toujours été obligés d’adapter leurs produits en utilisant les nouvelles tendances du marché. L’automobile à vapeur, au moteur à 4 temps, voiture à pétrole, et enfin la voiture électrique autonome. Les constructeurs ont vécu des différentes difficultés et plusieurs innovations à travers ces étapes.

La conception du première voiture électrique a commencé en 1830. Ces véhicules ont été commercialisés à la fin de 1880. Quelques années plus tard, ces voitures avaient presque disparu et réapparaît en 1990. De nos jours, la voiture électrique de conduite autonome accompagnée de la technologie offre un large choix aux acheteurs et garde sa notoriété dans le monde.

Le moteur hybride et électrique

Une voiture hybride et une voiture électrique se distinguent selon leur composant entre un moteur thermique c’est-à-dire à essence ou diesel et un moteur électrique. Un véhicule hybride rechargeable intègre une batterie de plus grande capacité, qui est plus puissante contrairement à l’hybride classique.

Une voiture électrique fonctionne à l’aide d’un moteur électrique et une batterie plus grande que celle de l’hybride rechargeable. Cette voiture assure une conduite autonome entre 120 et 480 km selon les modèles. La mise en place du bonus écologique considère donc les voitures électriques comme solution de transport la plus propre.

Avantages et inconvénients des autos électriques

Un véhicule électrique assure l’émission de CO2 du carburant, rechargement automatique des batteries au moment de la décélération, un moteur silencieux sans consommation lors d’un freinage. L’absence de transmission et d’embrayage permet une accélération progressive au moteur, et de ne pas être calé.

Par contre, les voitures électriques ont aussi ces inconvénients comme l’utilisation de Plomb, un élément nocifs pour l’environnement, une durée de vie limitée pour les nouvelles batteries (SCiB), un coût d’achat très élevée. L’absence de bruit peut représenter un danger pour les piétons et cyclistes. Suivant le temps d’utilisation, un véhicule électronique prend de temps pour le charger. Pour une prise domestique par exemple, il faut 8 heures pour une autonomie de 150 km. Donc ce qui la rend moins attractive pour les conducteurs qui effectuent les longs trajets.

Recevez les actualités auto du moment grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !