Accueil Sport Une Renault Zoé RS en préparation

Une Renault Zoé RS en préparation

72
0
PARTAGER

Alors que Renault affirmait que le Zoé e-sport n’avait pas d’avenir en production, le constructeur serait en train préparer un prototype électrique de la Zoé avec le concept de 460 ch. Pour poursuivre son engagement en formule E, Renault a trouvé là un porte-drapeau pour sa gamme électrique.

Electrification de la nouvelle Zoé RS

Lors du salon de Genève où Renault présentait son concept-car Zoé e-sport en mars dernier, le constructeur avait annoncé que le modèle n’était là que pour le grand plaisir des yeux. Mais il semblerait qu’il y ait eu un retournement de situation. En effet, le patron de Renault Sport a annoncé une tout autre version à Autocar. Patrice Ratti, patron de Renault Sport a confirmé la conception d’un prototype musclé et électrique de la Renault Zoé, construit suite aux débuts du concept de 460 ch. Selon lui, la marque envisage de faire un Zoé RS. Toutefois l’étude risque de prendre du temps. Comme quoi, Renault a trouvé dans la sportive Zoé son porte-drapeau pour la gamme électrique actuelle, entrant dans le cadre de son engagement environnemental.

Un travail sur la maniabilité du véhicule

Le point essentiel dans cette électrification réside dans l’amélioration de la performance des batteries qui rend possible cette électrification des voitures. D’après lui, la démarche n’aurait pas été possible il y a seulement quelques années. Cependant, cette démarche n’est pas pour autant dénuée de difficulté. En effet, la marque a un énorme défi à relever : celui du maintien de la maniabilité des modèles Renault sport car les batteries représentent un poids conséquent.

De plus, une telle technologie ne saurait se vendre à un prix raisonnable, mais c’est un défi que le constructeur compte bien relever. Le constructeur va également se pencher sur l’autonomie de la batterie. En effet, en plus du poids de celles-ci, elles se videraient apparemment assez vite. C’est-à-dire, qu’elle a une autonomie limitée de 15 minutes lorsque l’auto est conduite à fond sur la piste. La firme devra donc faire un grand nombre de travail dessus avant d’envisager de la sortir.