Des tablettes, permettant de contrôler la conformité d’une pièce, aux QR codes gravés dans le métal de certains éléments du moteur, la production automobile fait sa révolution grâce aux technologies de pointe et au big data. En atteste le travail réalisé par Ford au sein de sa plus grosse usine européenne située à Valence, en Espagne.

Une véritable ville dans la ville de 2,7 km2, que nous avons pu visiter. Sur place, plus de 8.600 personnes et 1.900 robots s’emploient chaque année à produire quelque 350.000 véhicules qui seront exportés dans le monde.

Une mutation complète des chaînes de montage

Afin d’atteindre un tel ­niveau de production, Ford a lancé une mutation complète des chaînes de montage et du contrôle qualité en les équipant de capteurs en tout genre. Avec pour unique obsession : détecter la moindre anomalie. Un moteur est par exemple photographié plus de 3.000 fois sous tous les angles pour obtenir une image en 3D. Celle-ci est alors superposée à celle d’un modèle parfait pour en vérifier la conformité.

La réalité augmentée trouve aussi un nouveau terrain. Bientôt les contrôleurs pourront examiner les matériaux avec une tablette, afin de voir sur l’écran où sont les vices de conformité. Des QR codes gravés dans le métal de certains éléments du moteur permettent de savoir à quelle heure, quel jour et à quel endroit de la chaîne une erreur de conception aurait pu se produire. Certaines opérations de contrôle nécessitent aussi l’usage d’ultrasons pour détecter notamment si toute l’électronique d’un moteur est bien connecté. 55.000 connexions y sont faites chaque jour.

Autre prouesse de cette chaîne de production high-tech, celle d’être connectée aux concessions. Par exemple, quand un client commande un véhicule avec ses options, le réseau les communique à l’usine qui peut fabriquer un tableau de bord conforme à ses souhaits en seulement deux heures. Des codes barres apposés à chacune des pièces permettent à un opérateur de savoir quels sont les éléments à associer pour la commande, dont certains matériaux en cuir fabriqués en Italie ou d’autres équipements produits en Roumanie.

Chaque année, le constructeur automobile Ford collecte dans ces lieux à la pointe de la technologie un pétaoctet de données (1 milliard de Go) ; l’équivalent des datas qui transitent chaque jour sur les smartphones du monde entier.

PARTAGER
Article précédentAppelez-la Waymo
Prochain articleNorvège : Tesla dédommage une centaine de clients mécontents
Marc
Fondateur de PassionAndCar.fr, je suis désormais le rédacteur en chef et je partage l'actualité automobile à ne pas louper, ainsi que des innovations, dernières voitures à découvrir, motos, et conseils utiles au quotidien pour vivre bien avec son auto.