De plus en plus de voitures disposent désormais d’un système de verrouillage et démarrage Keyless, où il suffit que la clé de contact soit à proximité de la voiture pour que le conducteur puisse ouvrir la porte et démarrer le moteur. C’est confortable, car ce système sans contact ne nécessite même pas d’action de la part de l’utilisateur.

Malheureusement, c’est aussi une aubaine pour les pirates, comme vient de le rappeler le National Insurance Crime Bureau (NICB), une association créée par des assurances américaines pour alerter le grand public sur les risques de fraudes et de vols.
L’organisation a réalisé des expériences avec un système matériel permettant d’ouvrir et de démarrer une voiture à l’insu de son propriétaire. Destiné aux tests de sécurité, il a été acheté auprès d’une société spécialisée. Il est constitué de deux boîtiers et nécessite, de fait, deux personnes pour être manipulé.

Le premier est un amplificateur de signal qui sera placé près de la clé sans contact par un premier complice (par exemple en s’approchant d’une maison ou d’un garage). Le signal amplifié sera capté et retransmis par un second appareil, qu’un second complice placera près de la voiture. Et hop, la porte du véhicule s’ouvre. L’homme peut même démarrer le moteur si la voiture est dotée d’un bouton de démarrage. Il pourra donc voler le véhicule.

Des modèles vulnérables chez Renault et Citroën

Le NICB a testé l’appareil avec 35 voitures différentes. Parmi elles, 18 ont pu être ouvertes et démarrées, soit 51 %. Parmi les modèles figurent une Volkswagen Jetta Hybrid de 2013 et une Chevrolet Impala 2016. Ces tests confirment une étude réalisée cette année par ADAC, une association de conducteurs allemands. Le 16 novembre dernier, elle a identifié plus de 70 modèles vulnérables à cette attaque, dont sept chez Renault et un chez Citroën.

Ce type de vol est actuellement en plein essor. Selon le NICB, ce type de matériel est disponible sur le marché noir, avec des prix pouvant atteindre les 60.000 dollars, en fonction de la puissance d’amplification et des modèles ciblés.
Certains pirates font même de la publicité sur Internet, comme on peut le constater en faisant une recherche sur YouTube avec le mot clé « Keyless scanner ».
En attendant que les constructeurs résolvent ce problème, il est possible de se protéger en préservant sa clé sans contact dans un étui capable de bloquer les ondes électromagnétiques (effet cage de Faraday). Mais le mieux, c’est encore de désactiver totalement le système Keyless.

PARTAGER
Article précédentPollution à Grenoble: une voiture sur quatre au garage mardi
Prochain articleAppelez-la Waymo
Marc
Fondateur de PassionAndCar.fr, je suis désormais le rédacteur en chef et je partage l'actualité automobile à ne pas louper, ainsi que des innovations, dernières voitures à découvrir, motos, et conseils utiles au quotidien pour vivre bien avec son auto.